L’environnement et le tourisme écologique

Dans le domaine touristique on utilise, comme ça s’est passé avec tant d’autres idées, de plus en plus des termes tels que par exemple 'le développement de la société', 'le tourisme écologique' et 'le tourisme de qualité' qui deviennent très vite et sans qu’on en soit conscient, des paroles sans contenu réel. Dans le tourisme écologique il ne s’agit pas seulement de panneaux solaires. Il est d’abord traduit par la façon et la nature de ce qu’on construit, ensuite par la qualité de la gestion. Nous en sommes conscients dès le départ. Comme c’est le cas de beaucoup de conceptions similaires, la réalisation du tourisme écologique dépend de la rigueur qu’on y applique et de l’attention qu’on y donne en permanence. Tout ce qu’on a construit est durable. Notre équipement technique a été bien entretenu et il est sans cesse amélioré et développé. La réflexion sur l’environnement et la limitation de la consommation d’énergie sont également importantes pour nous personnellement, car c’est notre entreprise et nous vivons ici. Nous avons transmis nos idées à nos collaborateurs. Progressivement ils les adoptent et, chacun de sa façon, nous aident à les mettre en pratique.

Nous utilisons des matériaux locaux, comme des végétaux pour les toits et de la pierre pour les sols. Nous avons régénéré la savane, les nombreux oiseaux, les petits mammifères et même le bushbuck (le guib harnaché) qui sont revenus, en sont le résultat.
Nos guides ont trouvé un équilibre entre leurs visites touristiques aux habitants et leur vie quotidienne parmi ces derniers. Ils vous conseillent sur la façon de s’habiller et sur l’emploi de la caméra lors des visites aux habitants. Il arrive souvent que nos hôtes souhaitent offrir de petits cadeaux aux enfants du village. Ce sont des gestes gentils, mais très souvent ils causent des problèmes et changent les enfants en mendiants. Quand un peuple a un autre mode de vie cela ne signifie pas obligatoirement qu’il est pauvre ou malheureux. Vouloir aider ou partager c’est une bonne chose, mais il existe des formes d’aide qui sont mieux et moins humiliantes que, par exemple, le don de stylos. Si vous voulez vraiment aider, vous pouvez entre autres faire un don pour l’école ou l’hôpital. Nous sommes ouverts au dialogue. Nous avons appris beaucoup de choses des agents de développement, des missionnaires, des autorités et des habitants, car les problèmes qui existent indéniablement ici, nous tiennent aussi à cœur et nous savons que cela est également vrai pour nos hôtes. Votre visite peut avoir un impact positif sur le pays, les gens et la nature, mais le tourisme peut aussi avoir des conséquences négatives. Nous ne voulons pas traiter nos hôtes ou les habitants avec condescendance, mais nous estimons qu’il est important et bien de s’interroger en permanence sur ce que nous faisons ici.